Chargement...

La stratégie chinoise de réglementation de l’IA : un équilibre pour la croissance

Dans cet article :
  • La réglementation chinoise sur l’IA favorise la croissance pour maintenir le leadership technologique mondial.
  • L’IA enj d’une certaine indulgence dans les cycles de réglementation technologique en Chine.
  • La possibilité d’une réglementation soudaine et stricte de l’IA demeure si une mauvaise utilisation menace la stabilité.

La réglementation chinoise en matière d’IA prévoit plus de clémence par rapport aux cadres réglementaires extrêmement restrictifs qui sont également utilisés pour s’appliquer à d’autres industries technologiques. Ce choix stratégique, estimé par les experts, serait déployé pour faire progresser la croissance ainsi que pour maintenir la domination technologique.

Angela Huyue Zhang, professeur de droit à l'Université de Hong Kong et auteur de « High Wire : How China Regulates Big Tech and Governs Its Economy », décrit un modèle récurrent en trois phases dans la réglementation technologique chinoise. Au début, il y a une période de clémence réglementaire permettant aux entreprises une grande liberté de se développer et d’innover. Cette situation est souvent suivie d’une répression soudaine, comme dans le cas de grandes entreprises technologiques comme Alibaba et Tencent, où des actions antérieures telles que des fusions et acquisitions font l’objet d’un examen minutieux, entraînant parfois des amendes substantielles. Le cycle se termine généralement par un assouplissement des restrictions, visant un environnement réglementaire stabilisé.

Par exemple, la répression contre Alibaba en 2020 a abouti à une amende de 2,8 milliards de dollars pour violations des lois antitrust, un tournant radical par rapport à l’attitude de laissez-faire antérieure qui a permis à l’entreprise de se développer de manière significative.

Le statut particulier de l'IA dans la politique technologique chinoise

Actuellement, l’IA enj une position quelque peu privilégiée dans le paysage politique technologique chinois. Ce secteur est perçu comme essentiel à la réalisation des ambitions chinoises de suprématie technologique et d’autosuffisance économique. Zhang note que l'importance stratégique de l'IA a conduit à une approche réglementaire plus non interventionniste, qui rappelle les premières phases d'expansion observées dans d'autres secteurs technologiques.

Cette approche est dent lors de la réunion parlementaire annuelle de la Chine, où l'IA a été présentée comme une « nouvelle force productive de qualité » essentielle pour contrer les ralentissements économiques. L'implication du gouvernement couvre de multiples rôles, notamment celui de décideur politique, d'incubateur et d'investisseur, garantissant ainsi un soutien substantiel de l'État aux initiatives d'IA.

Malgré les récentes mesures strictes en matière de contrôle du contenu et des données des utilisateurs, les réglementations plus larges en matière d’IA restent vagues, se concentrant principalement sur la prévention de la dissidence politique plutôt que sur la lutte contre les préjudices potentiels tels que les violations des droits de l’homme. Cela a donné aux entreprises d’IA une marge de manœuvre importante pour manœuvrer, innover et se développer sans la menace imminente de mesures de répression réglementaires.

L'avenir de la réglementation de l'IA en Chine

Alors que le climat actuel favorise le développement de l’IA, la possibilité d’un changement soudain de réglementation se profile, potentiellement déclenché par une utilisation abusive importante de la technologie de l’IA qui menacerait l’ordre public ou la stabilité sociale. Un tel événement pourrait entraîner une réponse rapide et sévère de la part du gouvernement, modifiant du jour au lendemain le paysage réglementaire.

Zhang prédit qu'à moins qu'une controverse majeure ne surgisse, il est peu probable que le gouvernement chinois lance des enquêtes rigoureuses sur les principales sociétés d'IA comme Baidu ou ByteDance. Cette position souligne une stratégie plus large consistant à donner la priorité à la croissance et à l’innovation dans le secteur de l’IA tout en gardant un œil vigilant sur tout développement qui pourrait nécessiter une approche réglementaire plus stricte.

La gestion chinoise de la réglementation de l'IA illustre sa stratégie politique technologique plus large : promouvoir une croissance rapide et un leadership mondial dans des domaines technologiques clés tout en conservant la capacité d'appliquer un contrôle strict lorsque cela est jugé nécessaire. Cet équilibre délicat vise à exploiter les avantages de l’IA pour le développement national tout en se protégeant contre les risques et instabilités potentiels.

Clause de non-responsabilité.  Les informations fournies ne constituent pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com n'assume aucune responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous recommandons fortement tron dent et/ou la consultation d’un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d’investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Consommation d'énergie de l'IA
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan