Chargement...

Réglementation sur la cryptographie en Espagne : engagement à garantir des investissements sûrs

Le gouvernement espagnol a adopté une position particulièrement prudente dans son approche à l’égard des crypto-monnaies. Cette prudence est ancrée dans un engagement à sauvegarder les droits des investisseurs et des consommateurs, une priorité qui a gagné en importance suite à la prévalence de la fraude financière et boursière pendant la récession économique. En Espagne, les crypto-monnaies ne sont pas légalement reconnues comme monnaie ou monnaie légale, comme le prévoit la loi 46/1998, qui a établi l'euro comme monnaie nationale.

L’absence de cours légal des crypto-monnaies souligne la nécessité de mesures réglementaires robustes pour garantir la protection des investisseurs. Le régulateur espagnol du marché boursier (CNMV) a pris des mesures pour remédier à ce problème en proposant des réglementations visant à contrôler la promotion agressive des crypto-monnaies. La réglementation espagnole en matière de cryptographie defi les actifs cryptographiques comme des représentations numériques d'actifs ou de droits qui peuvent être transférés tron ou stockés via des technologies de registre distribué.

Classification des crypto-monnaies

L’Espagne ne dispose actuellement pas d’une réglementation complète spécifiquement adaptée aux crypto-monnaies. Cette absence de cadres réglementaires spécifiques a laissé le marché des cryptomonnaies évoluer dans une zone grise juridique.

La classification des crypto-monnaies en Espagne fait débat. Ils n'ont pas le statut de monnaie ou de cours légal mais pourraient être considérés comme des titres en cas d'offres publiques ou de matières premières lorsqu'ils sont négociés individuellement. La classification varie selon le contexte et le but de leur utilisation.

Le régulateur espagnol du marché boursier (CNMV) joue un rôle central dans la réglementation des publicités sur les cryptomonnaies. Il vise à freiner la publicité et la promotion agressives des crypto-monnaies, en établissant des lignes directrices pour protéger les investisseurs contre les informations trompeuses.

La nécessité d’une réglementation des cryptomonnaies au niveau de l’Union européenne (UE) est de plus en plus reconnue. Les appels à une réglementation harmonisée entre les États membres de l’UE, y compris l’Espagne, ont pris de l’ampleur. Les autorités européennes envisagent d’élaborer une réglementation complète pour relever les défis uniques posés par les crypto-monnaies.

Mesures réglementaires pour la publicité sur les cryptomonnaies

Les récents développements réglementaires en Espagne ont introduit des mesures pour régir la publicité sur les cryptomonnaies. Ces mesures visent à promouvoir la transparence et à protéger les consommateurs contre les promotions trompeuses.

Les réglementations incluent des defi cruciales telles que « Campagne publicitaire », « Campagne publicitaire massive » et « Actif cryptographique ». Ces defi apportent clarté et orientation aux acteurs du marché et aux régulateurs.

Portée et portée subjective de la réglementation en matière de publicité

Le champ d'application de cette réglementation englobe toutes les publicités destinées aux investisseurs espagnols ou aux investisseurs potentiels. Cela inclut les publicités diffusées par les médias espagnols ou exprimées en espagnol ou dans d’autres langues officielles, sauf exception explicite.

Les publicités sur les crypto-monnaies en Espagne doivent respecter des exigences spécifiques en matière de format et de contenu décrites dans la réglementation. Ils doivent être clairs, impartiaux et éviter toute information trompeuse. De plus, ils doivent inclure des avertissements sur les risques associés aux investissements en crypto-monnaie.

La CNMV supervise les publicités sur les cryptomonnaies, notamment celles ciblant les dent espagnols. Les campagnes publicitaires massives, destinées à plus de 100 000 personnes, nécessitent un préavis auprès de la CNMV. Toutefois, la CNMV peut imposer cette exigence à d'autres campagnes si elles sont jugées avoir un impact significatif.

Le non-respect de la réglementation en matière de publicité peut entraîner des sanctions. En fonction de la gravité de l'infraction, des amendes peuvent être imposées, pouvant atteindre des montants importants. Ces sanctions s'inscrivent dans le cadre des efforts visant à garantir le respect des normes publicitaires et à protéger les investisseurs.

Réglementation des ventes de cryptomonnaies

Les ventes de crypto-monnaie en Espagne sont soumises à l'application des lois civiles et commerciales. Cependant, la nature unique des cryptomonnaies pose des défis quant à leur classification juridique et à l’application des lois existantes.

La prochaine réglementation des marchés de crypto-actifs (MiCA) au niveau de l’Union européenne devrait avoir un impact profond sur la réglementation des ventes de crypto-monnaies en Espagne. MiCA vise à fournir un cadre harmonisé pour l’émission et la vente de crypto-actifs dans les États membres de l’UE.

Les lois sur la protection des consommateurs jouent un rôle crucial dans les transactions en cryptomonnaies, en particulier lorsque de petits investisseurs sont impliqués. Ces lois garantissent que les consommateurs sont correctement informés des risques associés aux investissements en crypto-monnaie et fournissent un filet de sécurité pour leur protection.

Le transfert de titre dans les transactions en cryptomonnaies peut s’avérer complexe, notamment lorsqu’il s’agit de créances dématérialisées. Le droit espagnol exige traditionnellement un accord trac et la livraison physique d'un objet pour le transfert de propriété. L’adaptation de ces exigences aux crypto-monnaies pose des défis juridiques.

Imposition des gains en cryptomonnaies pour les dent espagnols 

Les plus-values ​​provenant de la vente de cryptomonnaies par les dent espagnols sont imposables. Le taux d'imposition varie en fonction du montant des gains, des taux plus élevés étant appliqués aux gains dépassant un certain seuil.

La loi 11/2021 a introduit des mesures pour lutter contre l’évasion fiscale, notamment des obligations de déclaration pour les prestataires de services de cryptomonnaie. Ces mesures visent à améliorer la transparence et la conformité sur le marché des cryptomonnaies.

Obligations des prestataires de services de cryptomonnaie 

Les fournisseurs de services de crypto-monnaie en Espagne doivent remplir diverses obligations, notamment la déclaration des soldes et des transactions impliquant des monnaies virtuelles. Ces exigences visent à garantir que les autorités ont accès aux informations pertinentes à des fins d’application des lois fiscales et de lutte contre le blanchiment d’argent.

Les seuils de déclaration des actifs de cryptomonnaie devraient s’aligner sur ceux des autres actifs et droits situés à l’étranger. Cela inclut les biens immobiliers, les comptes bancaires et les actifs financiers, avec des exigences de déclaration déclenchées lorsque certains seuils sont dépassés.

Le non-respect des obligations de déclaration des actifs en cryptomonnaies peut entraîner des sanctions. Bien qu'aucune sanction spécifique n'ait été prévue dans la loi, des sanctions générales en cas de défaut de fournir des informations exactes et en temps opportun peuvent s'appliquer.

Lois sur la transmission d’argent et la lutte contre le blanchiment d’argent

La modification de la loi 10/2010 a élargi son champ d'application pour inclure les monnaies virtuelles. Ce changement reflète l’inquiétude croissante des gouvernements quant à l’utilisation abusive potentielle des crypto-monnaies à des fins de blanchiment d’argent et d’autres activités illicites.

Les fournisseurs de services de monnaie virtuelle sont désormais soumis à la réglementation en Espagne. Ces réglementations couvrent les entités fournissant des services liés à l'échange entre monnaie virtuelle et monnaie fiduciaire, ainsi qu'à la conservation des portefeuilles virtuels.

Les prestataires de services de monnaie virtuelle doivent respecter les obligations de déclaration, notamment en fournissant des informations sur les transactions et l' dent des parties impliquées. Ces exigences sont essentielles pour trac et prévenir les activités financières illicites.

L'autorité espagnole de lutte contre le blanchiment d'argent, SEPBLAC, joue un rôle central dans l'application des lois anti-blanchiment liées aux monnaies virtuelles. Elle contrôle le respect des obligations déclaratives et prend des mesures à l'encontre des entités et des personnes physiques impliquées dans des transactions suspectes.

Promotion et test des innovations financières

L'Espagne a introduit la loi 7/2020 pour favoriser la transformation numérique de son système financier. Cette législation fournit un cadre pour promouvoir l’innovation dans les services financiers à travers des bacs à sable réglementaires.

Les bacs à sable réglementaires sont des environnements dans lesquels les innovateurs financiers peuvent tester leurs produits et services avec des contraintes réglementaires réduites. Ces bacs à sable servent de terrain d’essai pour les technologies et concepts émergents.

Pour entrer dans le bac à sable réglementaire, les candidats doivent se soumettre à un processus de candidature rigoureux. Les critères d'évaluation comprennent généralement la nouveauté de l'innovation, ses avantages potentiels et les mesures d'atténuation des risques.

Le bac à sable réglementaire a vu la participation de projets liés à la finance décentralisée ( DeFi ) et à blockchain . Ces projets explorent de nouvelles façons de fournir des services financiers tout en respectant les directives réglementaires.

Exigences de propriété et de licence pour les fournisseurs de services de monnaie virtuelle

Les fournisseurs de services de monnaie virtuelle en Espagne sont tenus de s'enregistrer auprès des autorités. L'enregistrement implique de fournir des informations détaillées sur l'entreprise, sa structure de propriété et le respect des procédures de lutte contre le blanchiment d'argent (AML).

Les prestataires de services doivent mettre en œuvre des procédures AML robustes, faire preuve de diligence raisonnable envers leurs clients et effectuer une analyse des risques. Cela garantit que leurs opérations ne sont pas sensibles aux activités de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme.

Les entités engagées dans des services de monnaie virtuelle doivent répondre à des exigences d'honorabilité commerciale et professionnelle. Cela garantit que seules des personnes et des organisations dignes de confiance participent au secteur des crypto-monnaies.

La Cellule nationale de renseignement financier (SCB) est chargée de superviser le respect de la réglementation LBC. Le non-respect peut entraîner des sanctions, notamment des amendes et la révocation des licences, afin de maintenir l'intégrité du système financier.

Le décret royal a un impact substantiel sur la defi des actifs virtuels, en élargissant le champ des entités couvertes et en renforçant la réglementation pour prévenir les activités illicites dans l'espace des actifs virtuels.

Minage de cryptomonnaies

Pour l’instant, l’Espagne ne dispose pas de réglementations spécifiques concernant le minage de cryptomonnaies. Cependant, les mineurs doivent toujours adhérer aux cadres fiscaux et juridiques existants.

Les activités d'extraction de crypto-monnaie sont généralement autorisées en Espagne, sous réserve du respect des lois fiscales et d'autres exigences légales. L'absence de réglementation spécifique implique que les mineurs doivent opérer dans les limites de la législation en vigueur.

Obligations de déclaration des actifs en cryptomonnaies

Les actifs en cryptomonnaie doivent être déclarés dans la déclaration informative lorsqu’ils dépassent certains seuils. Cette déclaration s'inscrit dans le cadre des efforts plus larges de l'Espagne pour garantir la transparence financière.

Les seuils de déclaration des actifs de cryptomonnaie sont similaires à ceux de déclaration des autres actifs étrangers. Cette approche aligne les rapports sur les cryptomonnaies avec les pratiques établies en matière de divulgation des actifs financiers.

Les prestataires de services de cryptomonnaie sont soumis à des exigences matic de déclaration pour les transactions. Ces exigences imposent la communication de détails spécifiques aux transactions aux autorités, améliorant ainsi la transparence et la surveillance.

Des conditions de reporting mensuel entrent en jeu pour les transactions dépassant les montants spécifiés. Cela garantit que les transactions de crypto-monnaie plus importantes sont étroitement surveillées, réduisant ainsi le risque d’activités financières illicites dans l’espace crypto.

Adoption de la crypto-monnaie en Espagne

L'adoption des crypto-monnaies en Espagne a connu une croissance significative, reflétant une tendance mondiale à l'adoption des actifs numériques. Avec plus de 300 millions de propriétaires de cryptomonnaies dans le monde, les rapports sur les taux d’adoption des cryptomonnaies en Espagne offrent des informations variées :

Rapport Triple-A : ce rapport estime l'adoption de la crypto en Espagne à 2,5 %, ce qui équivaut à environ 1,1 million de propriétaires de crypto dans le pays.

Binance : Binance révèle qu'environ 3 % des Espagnols utilisent la dette pour financer leurs investissements en cryptographie, l'objectif principal étant l'indépendance financière.

Bitcoin (BATM) : L'Espagne se classe au troisième rang mondial pour le nombre de Bitcoin (BATM), avec 210 BATM, principalement concentrés à Madrid et Barcelone.

Étude du Finder : une étude menée par Finder fin 2021 dresse un tableau plus optimiste, indiquant un taux d'adoption de la cryptographie de 12 % parmi les dent . Bitcoin ouvre la voie avec un taux d'adoption de 5 %, suivi d' Ethereum et Bitcoin Cash à 2 %, et Ripple et Litecoin à 1 %.

Facteurs qui contribuent à l’adoption de la crypto-monnaie en Espagne

Confiance à long terme : Une enquête BitFlyer de 2020 a révélé que 68 % des Espagnols croient à la présence durable des crypto-monnaies au cours de la prochaine décennie. Cette confiance à long terme alimente les investissements.

Sports et divertissement : des initiatives telles que le fan token de l'équipe nationale espagnole de football, alimenté par la plateforme blockchain Bitci, ont contribué à la sensibilisation et à l'adoption de la cryptographie. La popularité des personnalités du sport et du divertissement a une influence significative.

Sensibilisation à la cryptographie : le rapport de Coinbase souligne l'avance de l'Espagne en matière de sensibilisation à la cryptographie en Europe, avec environ 80 % des personnes interrogées dent familiarisées avec les monnaies numériques. Cette prise de conscience élevée est en corrélation avec une appropriation accrue.

Conclusion

L'approche réglementaire de l'Espagne en matière de crypto-monnaies est conforme au contexte européen plus large. Les développements en cours indiquent une reconnaissance croissante de la nécessité d’une réglementation au niveau européen pour harmoniser les règles entre les États membres. Alors que le paysage des cryptomonnaies continue d’évoluer, l’Espagne, comme d’autres pays de l’UE, cherche à favoriser l’innovation tout en se prémunissant contre les risques. La réglementation au niveau européen jouera un rôle crucial en fournissant un cadre unifié pour cette industrie dynamique et mondiale.

FAQ

La crypto-monnaie est-elle légale en Espagne ?

Oui, la crypto-monnaie est légale en Espagne. Cependant, il manque de réglementations spécifiques, c'est pourquoi les lois existantes sont appliquées pour régir son utilisation.

Quel est le rôle de la CNMV dans la régulation des cryptomonnaies ?

La CNMV supervise les publicités sur les cryptomonnaies pour s’assurer qu’elles sont conformes à la réglementation et protéger les investisseurs contre les promotions trompeuses.

Comment les gains en cryptomonnaies sont-ils imposés en Espagne ?

Les gains en crypto-monnaie sont soumis à l'impôt sur les plus-values, avec des obligations de déclaration en vertu de la loi 11/2021 pour lutter contre l'évasion fiscale.

Quelles sont les obligations des prestataires de services de monnaie virtuelle en Espagne ?

Les fournisseurs de services de monnaie virtuelle doivent s'enregistrer, mettre en œuvre des procédures anti-blanchiment d'argent et se conformer aux exigences d'honorabilité commerciale et professionnelle.

Existe-t-il des bacs à sable réglementaires pour les projets blockchain en Espagne ?

Oui, l’Espagne a mis en place des bacs à sable réglementaires pour faciliter les tests et le développement de projets de blockchain et de finance décentralisée.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Emman Omwanda

Emmanuel Omwanda est un journaliste blockchain qui se penche en profondeur sur l'actualité du secteur, l'analyse en chaîne, les jetons non fongibles (NFT), l'intelligence artificielle (IA) et bien plus encore. Son expertise réside dans les marchés des cryptomonnaies, couvrant à la fois l’analyse fondamentale et technique.

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan