Chargement...

Aperçus de la session du Groupe de travail à composition non limitée des Nations Unies sur la communication et l'information

Dans cet article :

  • Le Groupe de travail à composition non limitée des Nations Unies a achevé sa septième session en discutant de la cybersécurité et du renforcement des capacités pour contrôler la cybermenace croissante.
  • Les sujets comprenaient, sans toutefois s'y limiter, l'utilisation abusive de l'IA à des fins de cyberattaques et leur impact sur la société.
  • La Russie a suggéré de poursuivre le dialogue en defi de réglementer le cyberespace.

Le Groupe de travail à composition non limitée des Nations Unies (OEWG) a achevé le mois dernier sa septième session sur la sécurité et l'utilisation des technologies de l'information et de la communication. La session s'est déroulée à New York et à l'ordre du jour figuraient des propositions visant à renforcer les paramètres d'un comportement responsable face aux cybermenaces croissantes et aux initiatives de renforcement des capacités.

Comme nous le savons, le scénario cybernétique mondial est en train de changer et, après les groupes cybercriminels, les cyberattaques parrainées par les États sont dent . Des structures de services importantes sont la cible de ces attaques, car de nombreux pays membres ont souligné la cybermenace contre les infrastructures de base. En regardant ce scénario, il est facile de prédire que la situation pourrait dégénérer en un défi de sécurité mondial.

Source : Statista

L’IA à l’honneur à l’OEWG

L’intelligence artificielle a été pointée du doigt comme une technologie clé qui peut être utilisée à mauvais escient pour des cyberattaques, comme une arme entre de mauvaises mains. Un délégué du Portugal a expliqué que l'IA peut être utilisée par les antagonistes, ce qui permettra aux États hors-la-loi de manipuler la technologie de pointe à des fins offensives. La liste est longue, allant du cloud computing aux appareils IoT (Internet des objets) en passant par les LLM (grands modèles de langage), car ils peuvent être utilisés pour développer des logiciels malveillants malveillants utilisés pour des cyberattaques.

La Belgique a expliqué que les gens sont touchés par le nombre et la finesse croissants des cyberattaques, qui constituent le coût humain que nous payons en tant que société lorsque des infrastructures cruciales souffrent. Le Royaume-Uni a suggéré d'inclure à l'avenir les victimes de cyberattaques dans les groupes de travail, tandis que la Belgique a suggéré la conception de programmes d'assistance aux victimes. L’Afrique du Sud a également souligné l’utilisation abusive potentielle de l’IA et la formation de groupes régionaux pour atténuer les menaces.

Source : Statista

Consensus sur la continuité du dialogue

Le président du groupe de travail à composition non limitée a également publié un document sur les mesures concrètes. Le document a été apprécié par les délégués, avec quelques critiques sur la répétition des mesures proposées. Le cyberespace relève du droit international, ce point a déjà été convenu par les pays en 2013, mais sa stratégie de mise en œuvre n'a pas encore été décidée.  

Le mandat du Groupe de travail à composition non limitée expire l’année prochaine, en 2025, il existe donc un facteur de consensus urgent sur les questions du futur dialogue. Mais la Russie a proposé l'extension permanente du groupe de travail à composition non limitée afin de suggérer et de mettre en œuvre les règles et lignes directrices à adopter par le droit international pour réglementer le cyberespace. En gardant ce scénario en perspective, les États devront trouver un terrain d’entente pour poursuivre le processus de dialogue et enfin trouver des moyens de s’entendre sur des règles et des réglementations visant à réduire la cybermenace .

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Microsoft
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan