Chargement...

Quelles sont les mesures de sécurité efficaces pour prévenir et détecter le cryptojacking ?

Le cryptojacking représente une menace de cybersécurité dans laquelle les attaquants exploitent les ressources informatiques pour extraire des cryptomonnaies sans autorisation, soulignant la nécessité de mesures de vigilance et de sécurité pour prévenir et détecter de telles attaques.

Les cryptojackers recherchent les avantages du minage de cryptomonnaies sans les coûts associés. En évitant les factures coûteuses de matériel et d’électricité, ils exploitent des crypto-monnaies sans le fardeau financier. Monero est un choix populaire parmi les cryptojackers en raison de ses fonctionnalités de confidentialité.

La prévalence du cryptojacking a fluctué, souvent liée à la valeur des crypto-monnaies comme Bitcoin et Monero. Les récentes mesures de répression prises par les forces de l'ordre et la fermeture de Coinhive, une plateforme utilisée pour le minage de cryptomonnaies, ont freiné le cryptojacking. Cependant, la motivation derrière le cryptojacking reste claire : le profit. Il offre une méthode illicite mais rentable pour extraire des pièces de valeur.

Termes connexes

  • Les crypto-monnaies fonctionnent sur un registre décentralisé appelé blockchain. Cette base de données numérique est continuellement mise à jour avec les données de transaction et les mineurs jouent un rôle essentiel dans ce système. Ils contribuent à la puissance de calcul pour créer de nouveaux blocs sur la blockchain et sont rémunérés pour leurs efforts.
  • Cependant, l’exploitation minière s’accompagne d’importantes demandes en ressources, notamment en électricité et en équipements coûteux. Les cyber-attaquants déploient des scripts malveillants pour exploiter des cryptomonnaies sans aucun investissement initial pour contourner ces dépenses. Cette pratique illicite est connue sous le nom de cryptojacking, terme formé de la fusion de « crypto-monnaie » et de « détournement ».
  • Le cryptojacking implique une menace qui infiltre un ordinateur ou un appareil mobile, utilisant ses ressources pour extraire des cryptomonnaies. La crypto-monnaie, représentée sous forme de jetons numériques ou de « pièces », comprend des formes bien connues comme Bitcoin et des milliers d’autres. Ces monnaies numériques fonctionnent grâce à la technologie blockchain, une base de données distribuée qui enregistre toutes les transactions via des processus matic complexes.
  • Pour créer de nouveaux blocs sur la blockchain, les cryptomonnaies s’appuient sur des individus qui fournissent de la puissance de calcul, appelés « mineurs ». Les crypto-monnaies plus importantes utilisent des plates-formes informatiques dédiées gérées par des équipes minières. Cette activité énergivore consomme une quantité importante d’électricité.

Comment fonctionne le cryptojacking

Le cryptojacking est un cybercrime furtif consistant à injecter un logiciel de cryptojacking dans les appareils des victimes, soit lors de l'extraction de cryptomonnaie, soit lors du vol de cryptomonnaies dans des portefeuilles. Ce logiciel malveillant peut prendre diverses formes, infiltrant les appareils grâce à des tactiques astucieuses.

Une méthode consiste à envoyer un e-mail de phishing contenant un lien malveillant. Lorsque la victime clique sur le lien, un code de crypto-minage malveillant est discrètement inséré dans son appareil. Les cyber-intrus peuvent également insérer du code JavaScript dans un site Web ou une publicité en ligne. Lorsque le navigateur de la victime charge ce contenu compromis, le code entre en action et installe le script de cryptojacking à l'insu de l'utilisateur.

Quelle que soit la méthode utilisée, le script vise à effectuer des opérations matic complexes sur l'ordinateur de la victime. Les résultats sont ensuite envoyés à un serveur contrôlé par le pirate informatique, tout en sauvegardant les données de l'appareil. Cependant, le script siphonne la puissance de traitement de l'ordinateur de la victime.

Pour certains utilisateurs, le ralentissement des performances de l’ordinateur peut être le seul effet notable. Cependant, les entreprises peuvent être confrontées à des coûts importants, notamment des factures d’électricité et des dépenses de maintenance informatique élevées. De plus, les scripts de crypto-minage peuvent infecter d’autres ressources informatiques et se propager comme des vers. Ces scripts peuvent également rechercher d’autres logiciels malveillants de crypto-minage et les désactiver s’ils sont détectés.

Initialement, les cryptojackers utilisaient du code JavaScript pour exploiter la crypto-monnaie tout en offrant du contenu gratuit aux utilisateurs. Cette tactique peut réussir lorsque les sites Web sont transparents sur leurs opérations. Cependant, les utilisateurs ont souvent besoin d’aide pour déterminer l’honnêteté d’un site Web.

Le cryptojacking malveillant adopte une approche différente, infiltrant des sites légitimes et poursuivant ses activités après que les utilisateurs ont quitté le site Web. Les utilisateurs doivent être conscients qu’un site Web utilise leur ordinateur pour extraire des cryptomonnaies. Une fenêtre de navigateur cachée fonctionne discrètement, empêchant la détection en utilisant les ressources système.

Le cryptojacking ne se limite pas aux ordinateurs ; il peut également cibler les appareils mobiles Android. Les cybercriminels peuvent exploiter ces appareils via des chevaux de Troie ou en redirigeant les utilisateurs vers des sites Web infectés. Les virus chevaux de Troie usurpent l'identité d'applications fiables et accèdent aux systèmes des utilisateurs via des méthodes telles que le phishing.

Méthodes utilisées dans les attaques de cryptojacking

Les attaques de cryptojacking se présentent sous diverses formes, limitées uniquement par la créativité des cybercriminels. Voici quelques-unes des méthodes les plus couramment utilisées aujourd’hui :

Attaques de points de terminaison

Dans le passé, le cryptojacking ciblait principalement les points finaux, tels que les ordinateurs de bureau et portables. Les logiciels malveillants de cryptojacking traditionnels ont trouvé leur chemin sur ces appareils par des moyens familiers tels que les logiciels malveillants sans fichier, les programmes de phishing et les scripts malveillants intégrés sur les sites Web et les applications Web.

Attaques par courrier électronique

Une approche de base consiste à envoyer aux utilisateurs sans méfiance un e-mail apparemment légitime qui les encourage à cliquer sur un lien. Cliquer sur le lien déclenche l’exécution de code, qui place un script de crypto-minage sur leur ordinateur. Ce script fonctionne discrètement en arrière-plan et transmet les résultats via une infrastructure de commande et de contrôle (C2).

Site Web et injection publicitaire

Une autre méthode consiste à injecter un script dans un site Web ou une publicité qui apparaît sur plusieurs sites Web. Le script s'exécute matic lorsque les utilisateurs visitent ces sites ou rencontrent des publicités infectées dans leurs navigateurs. Il est important de noter qu'aucun code n'est stocké sur les ordinateurs des victimes dans ce scénario.

Même si ces méthodes traditionnelles de cryptojacking restent préoccupantes, les cybercriminels ont évolué et adopté des techniques plus sophistiquées pour maximiser leurs profits. Certaines de ces méthodes avancées sont décrites ci-dessous.

Recherche de serveurs et de périphériques réseau vulnérables lors du cryptojacking

Les cryptojackers recherchent constamment des moyens d'augmenter leurs profits, et l'une de leurs stratégies consiste à étendre leur attention au-delà des ordinateurs individuels pour cibler les serveurs, les périphériques réseau et même les appareils Internet des objets (IoT). Parmi ceux-ci, les serveurs constituent des cibles particulièrement trac . Ils ont tendance à être plus puissants que les ordinateurs de bureau standards et sont devenus un terrain de chasse privilégié pour les attaquants en 2022.

Les attaquants analysent activement Internet à la recherche de serveurs exposés au public et présentant des vulnérabilités, telles que la vulnérabilité bien connue Log4J. Ils exploitent la faille pour y accéder lorsqu'ils trouvent un serveur aussi vulnérable. Une fois à l'intérieur, ils chargent discrètement un logiciel de crypto-minage sur le système compromis, qui se connecte ensuite aux serveurs du pirate informatique. Cela leur permet d'exploiter la crypto-monnaie en utilisant les ressources du serveur.

De plus, les attaquants utilisent souvent le serveur initialement compromis comme point de départ pour étendre leurs activités de crypto-jacking à d’autres périphériques réseau au sein du même réseau. Ce mouvement latéral leur permet de maximiser leurs opérations minières illicites.

Attaques de la chaîne d’approvisionnement logicielle : une menace croissante

Récemment, les cybercriminels ont concentré leurs efforts sur la chaîne d'approvisionnement en logiciels, en utilisant des tactiques consistant à infiltrer des référentiels de codes open source. Ils visent à injecter des packages et des bibliothèques malveillants contenant des scripts de cryptojacking directement dans le code.  

Cela constitue une menace importante, car les développeurs du monde entier téléchargent ces packages en grand nombre, offrant ainsi aux cybercriminels deux moyens d’étendre rapidement leurs opérations de crypto-jacking.

Ciblage direct des systèmes de développement : les packages malveillants peuvent être conçus stratégiquement pour cibler les systèmes des développeurs. Une fois que les développeurs téléchargent et intègrent involontairement ces packages dans leurs projets, les scripts de crypto-jacking cachés peuvent détourner leurs ressources à des fins de crypto-minage illicite.

Cela inclut les systèmes du développeur ainsi que les réseaux et les ressources cloud auxquels ils sont connectés. Essentiellement, l’attaquant prend le contrôle d’un réseau de ressources de crypto-minage.

Logiciel d'empoisonnement pour les utilisateurs finaux : les cybercriminels peuvent également utiliser ces attaques de la chaîne d'approvisionnement pour contaminer les logiciels créés par les développeurs. En injectant dans le logiciel des composants qui exécutent des scripts de crypto-mining, ils compromettent indirectement les machines des utilisateurs finaux de l'application. Lorsque les utilisateurs exécutent le logiciel concerné, ils participent sans le savoir à l’opération de cryptojacking, car leurs machines sont exploitées pour extraire de la cryptomonnaie.

Cette approche permet aux cybercriminels d’étendre rapidement leur infrastructure de cryptojacking, en tirant parti de l’utilisation généralisée des référentiels de code open source. Il met en évidence l’évolution des tactiques utilisées par les attaquants pour exploiter des victimes sans méfiance, soulignant la nécessité de mesures de cybersécurité renforcées pour lutter contre cette menace croissante.

Détection du cryptojacking : 3 signes clés à surveiller

La détection du cryptojacking peut être difficile car cette activité illicite est souvent dissimulée pour ressembler à des opérations inoffensives sur votre appareil. Voici cependant trois indicateurs cruciaux sur lesquels rester vigilant :

Diminution des performances

L’un des principaux signaux d’alarme du cryptojacking est une baisse notable des performances de vos appareils informatiques. Des systèmes lents sont souvent le premier signe à surveiller. Soyez attentif au fait que votre appareil fonctionne lentement, subit des pannes fréquentes ou affiche des performances inhabituellement médiocres. De plus, si la batterie de votre appareil se décharge plus rapidement que d’habitude, cela pourrait être un autre indicateur potentiel de cryptojacking.

Surchauffe

Le cryptojacking est un processus gourmand en ressources qui peut entraîner une surchauffe des appareils informatiques. Une chaleur excessive peut endommager votre ordinateur et même réduire sa durée de vie. Si le ventilateur de votre ordinateur portable ou de votre ordinateur fonctionne à une vitesse plus élevée que d'habitude, cela pourrait être le signe qu'un script ou un site Web de cryptojacking provoque un échauffement de votre appareil. L'activité accrue du ventilateur évite les dommages potentiels dus à une surchauffe, tels que la fonte ou un incendie.

Utilisation de l'unité centrale de traitement (CPU)

Une augmentation de l’utilisation du processeur lors de la visite d’un site Web avec peu ou pas de contenu multimédia peut indiquer la présence de scripts de cryptojacking. Pour effectuer un test de base de cryptojacking, vérifiez l'utilisation du processeur de votre appareil à l'aide d'outils tels que Activity Monitor (pour Mac) ou Task Manager (pour Windows).  

Cependant, il est essentiel de noter que ces processus peuvent tenter de se dissimuler ou de se faire passer pour des fonctions légitimes afin d'empêcher la détection. De plus, lorsque votre ordinateur fonctionne à la capacité maximale du processeur en raison du cryptojacking, il a tendance à fonctionner très lentement, ce qui rend le dépannage plus difficile.

En restant vigilant à ces signes, vous pouvez augmenter vos chances de détecter les activités de cryptojacking et de prendre les mesures appropriées pour protéger votre appareil et vos données.

Se protéger du cryptojacking : les mesures essentielles

Utiliser un logiciel de cybersécurité robuste

Utilisez un programme de cybersécurité complet pour protéger vos appareils. Un tel logiciel peut détecter un large éventail de menaces, y compris les logiciels malveillants de cryptojacking. Installer des mesures de sécurité avant d’être victime est une approche proactive. De plus, assurez-vous de mettre régulièrement à jour votre système d’exploitation et vos applications, en particulier les navigateurs Web, pour corriger les vulnérabilités.

Restez informé des tendances du cryptojacking

Les cybercriminels adaptent constamment leurs tactiques, créant des scripts et des méthodes de livraison mis à jour pour le cryptojacking. Rester informé et proactif concernant les dernières menaces de cybersécurité est crucial. Cette prise de conscience vous permet de détecter le cryptojacking sur votre réseau et vos appareils et de vous défendre contre d'autres risques de cybersécurité.

Implémenter des extensions de navigateur pour bloquer le cryptojacking

Les scripts de cryptojacking infiltrent souvent les navigateurs Web. Vous pouvez améliorer votre protection en utilisant des extensions de navigateur spécialisées pour bloquer les cryptojackers sur le Web. En fonction de votre navigateur préféré, envisagez d'installer des extensions telles que minerBlock, No Coin ou AntiMiner.

Tirer parti des bloqueurs de publicités

Étant donné que les scripts de cryptojacking peuvent être diffusés via des publicités en ligne, l’installation d’un bloqueur de publicités les contrecarre efficacement. AdBlock Plus, par exemple, non seulement détecte mais bloque également le code de cryptojacking malveillant.

Pensez à désactiver JavaScript

La désactivation de JavaScript lors de la navigation en ligne peut empêcher le code de crypto-jacking d'infecter votre ordinateur. Cependant, il est important de noter que cette action peut également perturber les fonctions essentielles du site Web, alors soyez prudent lorsque vous utilisez cette méthode.

Bloquer les pages de cryptojacking connues

Pour renforcer vos défenses contre le cryptojacking lorsque vous visitez des sites Web, assurez-vous de visiter exclusivement des sites figurant sur une liste blanche soigneusement vérifiée. Vous pouvez également mettre sur liste noire les sites de cryptojacking connus, bien que cette approche puisse ne pas couvrir les menaces émergentes de cryptojacking.

Le cryptojacking, bien qu'apparemment moins dangereux, implique l'utilisation non autorisée de la puissance de votre ordinateur à des fins criminelles. Il est essentiel de suivre des pratiques de cybersécurité robustes pour minimiser les risques. Installez des solutions de cybersécurité ou de sécurité Internet fiables sur tous vos appareils pour garantir une protection complète.

Conclusion 

Le cryptojacking constitue une menace importante dans le paysage numérique, car les cybercriminels exploitent les appareils et les ressources des utilisateurs sans méfiance pour extraire des cryptomonnaies sans leur consentement. Même si cela peut sembler être un crime sans victime, l’utilisation illicite de la puissance informatique peut entraîner une diminution des performances des appareils, une augmentation des coûts énergétiques et des vulnérabilités potentielles en matière de sécurité.

Pour se protéger du crypto-jacking, il est crucial d’adopter des mesures de cybersécurité proactives. Cela implique d’utiliser un logiciel de cybersécurité fiable, de rester informé de l’évolution des tendances en matière de cryptojacking et d’utiliser des extensions de navigateur et des bloqueurs de publicités conçus pour bloquer les scripts de cryptojacking. De plus, les utilisateurs peuvent envisager de désactiver JavaScript et de vérifier soigneusement les sites Web qu’ils visitent afin de minimiser l’exposition aux menaces de cryptojacking.

En mettant en œuvre ces stratégies et en restant vigilants, les individus peuvent protéger leurs appareils et leurs ressources contre les attaques de cryptojacking, contribuant ainsi à un environnement numérique plus sûr pour tous les utilisateurs. Il est essentiel de reconnaître que le cryptojacking, bien qu'apparemment inoffensif, constitue une violation des ressources informatiques et de la vie privée, ce qui rend les mesures de défense proactives essentielles dans le monde interconnecté d'aujourd'hui.

FAQ

Qu’est-ce que le cryptojacking ?

Le cryptojacking est un cybercrime dans lequel un logiciel malveillant est utilisé pour exploiter secrètement la puissance informatique d'une victime afin d'exploiter des cryptomonnaies à son insu ou sans son consentement.

Comment puis-je détecter le cryptojacking sur mon appareil ?

Les signes de cryptojacking incluent une diminution des performances, une surchauffe et une utilisation accrue du processeur. L’utilisation d’un logiciel antivirus et d’extensions de navigateur peut aider à le détecter et à le prévenir.

Que puis-je faire pour me protéger du crypto-jacking ?

Protégez-vous à l'aide d'un logiciel de cybersécurité robuste, en restant informé des tendances en matière de cryptojacking, en utilisant des bloqueurs de publicités et en désactivant JavaScript si nécessaire.

Le cryptojacking peut-il endommager mon appareil ?

Si rien n’est fait, le cryptojacking peut entraîner une réduction des performances de l’appareil, une augmentation de la consommation d’énergie et des vulnérabilités potentielles en matière de sécurité.

Pourquoi le cryptojacking est-il considéré comme une menace ?

Le cryptojacking peut sembler sans victime, mais il implique une utilisation non autorisée de ressources informatiques, pouvant entraîner des risques financiers et de sécurité pour les individus et les organisations.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan