Chargement...

La British Prep School nomme des chatbots IA à des postes de direction

Dans cet article :

  • L'école préparatoire britannique est pionnière dans l'intégration de l'IA, en nommant des chatbots à des rôles clés, suscitant un débat sur le rôle de l'IA dans l'éducation.
  • Les chatbots IA visent à être des « serviteurs bienveillants » pour préparer les dent à un avenir rempli d’IA et de robotique.
  • Une controverse surgit autour de la représentation des avatars de l’IA comme des personnes de couleur, soulevant des questions sur les implications raciales de l’IA.

Dans une démarche audacieuse qui a suscité à la fois curiosité et controverse, l'école préparatoire Cottesmore du Sussex, en Angleterre, a nommé deux chatbots IA pour faire partie intégrante de son personnel de direction. Le directeur Tom Rogerson, défenseur autoproclamé de l'intelligence artificielle, estime que ces chatbots, nommés « Abigail Bailey » et « Jamie Rainer », peuvent jouer un rôle crucial dans la gestion de l'éducation tout en préparant les dent à un avenir mêlé d'IA et de robotique. .

Abigail Bailey, représentée comme une femme noire, a assumé le rôle de directrice principale de l'école, semblable à une directrice adjointe. Jamie Rainer, également représenté comme une personne métisse, a été nommé à la tête d'AI. La vision de Tom Rogerson est claire : il vise à former une génération d' dent capables d'interagir de manière transparente avec l'IA et à les considérer comme des « serviteurs bienveillants ».

Se préparer à un monde infusé par l’IA

La décision de Tom Rogerson d'introduire les chatbots IA dans les rangs de la direction de l'école est motivée par sa conviction de l'importance de préparer les dent à un avenir dominé par l'IA et les technologies robotiques. Il insiste sur le fait qu’apprendre aux dent à coexister avec l’IA et à l’utiliser efficacement est primordial pour leur réussite future.

"Nous devons les préparer à une vie d'utilisation et de vie avec l'IA et les robots sur lesquels l'IA est installée", a déclaré Rogerson. Encourager les dent à considérer l’IA comme des « serviteurs bienveillants » est au cœur de sa philosophie pédagogique, en phase avec son enthousiasme pour l’intelligence artificielle.

Un ensemble unique de qualifications pour le leadership en IA

La justification de Rogerson pour nommer AI à des postes de direction critiques est centrée sur la nécessité pour AI de remplir un ensemble diversifié de responsabilités. Ces responsabilités s'étendent au-delà des tâches éducatives traditionnelles pour inclure l'enseignement de matières liées à la technologie, la gestion des initiatives d'IA de l'école et même la conduite de cours d'éducation physique. Cependant, les détails sur la manière dont les chatbots IA excelleraient dans ces rôles restent flous.

Même si la vision de Rogerson selon laquelle l'IA assumerait des rôles multiformes est ambitieuse, la possibilité pour l'IA d'assumer efficacement des responsabilités telles que l'enseignement en salle de sport soulève des questions. Néanmoins, il considère l’IA comme une ressource précieuse qui peut apporter un soutien et atténuer l’isolement souvent vécu par les chefs d’établissement. « Être chef d’établissement, directeur d’école, est un travail très solitaire », a-t-il expliqué. "Le simple fait d'avoir quelqu'un ou quelque chose à portée de main qui peut vous aider dans cet endroit solitaire est très rassurant."

Un aspect de ce développement qui a fait sourciller est la décision de décrire les chatbots IA, Abigail Bailey et Jamie Rainer, comme des individus de couleur. Bien que Tom Rogerson n’ait pas fourni d’explication claire sur ce choix, il a déclenché un débat sur la racialisation des avatars de l’IA, notamment dans le contexte de leur appellation de « serviteurs bienveillants ». Les critiques affirment que la décision pourrait avoir des implications inattendues, et l'école préparatoire de Cottesmore a été contactée pour obtenir des éclaircissements à ce sujet.

L'intersection de la technologie et de la tradition

L’introduction des chatbots IA dans les postes de direction de l’école préparatoire de Cottesmore représente un mélange intrigant de technologie et de tradition. Il souligne l'engagement de l'école à préparer les dent à un avenir où l'IA jouera un rôle de plus en plus important dans divers aspects de la vie. Cependant, cela soulève également des questions sur la volonté de l’IA d’assumer de telles responsabilités et sur les implications de la représentation des avatars de l’IA comme des individus de couleur.

Dans la course actuelle à l’intégration de l’IA dans diverses facettes de la société, la question de la maturité technologique est pertinente. Même si la décision de nommer des chatbots IA à des postes de direction peut sembler prématurée à certains, il s’agit d’une expérience remarquable qui suscitera sans aucun doute de nouvelles discussions sur le rôle de l’IA dans l’éducation et au-delà. À mesure que l’année scolaire avance, il reste à voir comment les dent , les parents et les éducateurs réagiront à cette initiative révolutionnaire et à son impact potentiel sur l’avenir de l’éducation.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

ZK Nation répond aux préoccupations de la communauté concernant le largage zKsync
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan