Chargement...

Ben Zhou, PDG de Bybit, met fin aux rumeurs d'insolvabilité

Dans cet article :

  • Ben Zhou, PDG de Bybit, a démenti les rumeurs selon lesquelles la plateforme aurait été piratée ou insolvable sur X.
  • Les rumeurs ont commencé le 22 mai, alimentées par des données trompeuses de preuve de réserves fournies par Arkham Intelligence.
  • Zhou a partagé la preuve de réserves de Bybit et un tableau de bord Nansen montrant plus de 11 milliards de dollars d'actifs.

Ben Zhou, PDG de la bourse de crypto-monnaie Bybit, a évoqué les rumeurs selon lesquelles la plateforme aurait été piratée et serait insolvable. La spéculation a commencé à se propager hier sur X. Elle s'est aggravée à mesure que des mèmes citant un tristement célèbre message lié à FTX ont été réutilisés et ciblés sur Bybit.

Lisez aussi : Bybit intègre Google Pay

La rumeur a suscité diverses réactions. Certains utilisateurs ont plaisanté sur le retrait de leurs fonds de Bybit, tandis que d'autres ont creusé plus profondément pour comprendre la situation. Zhou a vu les tweets et a décidé de les écraser une fois pour toutes.

Bybit n'est pas insolvable

Un catalyseur majeur a été un bug dans un graphique de preuve de réserves d'Arkham Intelligence. Ce graphique montre que les portefeuilles de Bybit sont épuisés, provoquant la panique face à un potentiel piratage ou à une insolvabilité. Cependant, après un examen dent , les portefeuilles de Bybit affichaient toujours les fonds.

Ben Zhou, PDG de Bybit, met fin aux rumeurs d'insolvabilité
Source : X.com

Un utilisateur de Twitter a révélé que le graphique était trompeur. Le 23 mai, un jour après le début des rumeurs, Bybit a décidé de remettre les pendules à l’heure. Ben Zhou a fait appel à X pour démystifier les allégations d'insolvabilité et de piratage. Il a déclaré:

Entendre des rumeurs selon lesquelles Bybit serait insolvable ou piraté, etc. Veuillez noter que nous avons mis à jour notre POR ce mois-ci et que vous pouvez voir tous les portefeuilles Bybit via Nansen (total supérieur à 11 milliards). Aucune des rumeurs que j’ai vues jusqu’à présent ne s’appuie sur des faits réels, soyez-en conscient.

Lisez aussi : Bybit Web3 annonce le prochain IDO pour Thetanuts (NUTS)

Bybit montre une preuve de solvabilité

Zhou a également partagé un lien vers la preuve de réserves (PoR) de Bybit et un tableau de bord Nansen. Ce tableau de bord détaille tous les portefeuilles Bybit et le nombre d'actifs qu'ils détiennent. Le PoR a confirmé que Bybit détient plus de 100 % des actifs des utilisateurs. Cela signifie que la bourse dispose de tous les actifs nécessaires aux retraits des utilisateurs, garantissant ainsi la sécurité et la fiabilité.

Ben Zhou, PDG de Bybit, met fin aux rumeurs d'insolvabilité
La preuve de réserve de Bybit. Source : Nansen

Les données Nansen ci-dessus indiquent clairement que les portefeuilles de Bybit contiennent plus de 11 milliards de dollars d'actifs cryptographiques. Selon Nansen, ce chiffre représente la valeur totale des jetons détenus aux adresses fournies par Bybit. Cependant, Nansen décline que cela ne doit pas être considéré comme un état complet des actifs ou des réserves de Bybit.

Bybit fait face à un examen réglementaire

Il y a deux semaines, l'autorité française de réglementation des valeurs mobilières a émis un nouvel avertissement contre Bybit. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a exhorté les clients à « prendre des dispositions pour l’éventualité où la plateforme [pourrait] cesser soudainement de fournir des services » aux clients en France.

L'AMF a souligné que Bybit n'est pas enregistré en tant que fournisseur de services sur actifs numériques (DASP) et opère donc illégalement en France. Bybit est inscrit sur la liste noire de l'AMF depuis le 20 mai 2022. L'avis de l'AMF faisait allusion à d'éventuelles mesures coercitives à l'encontre de Bybit.

Elle rappelle aux investisseurs que l'AMF « se réserve le droit, dans les termes du Code monétaire et financier, d'engager des poursuites judiciaires pour bloquer le site Internet de cette plateforme ». En outre, il conseille aux investisseurs particuliers de « prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter de ne pas pouvoir accéder à leurs actifs ».

Cet avertissement de l'AMF fait suite à un avertissement similaire du régulateur financier de Hong Kong. En mars, la Securities and Futures Commission (SFC) a ajouté Bybit à sa liste d’échanges cryptographiques suspects. La SFC a averti le public que Bybit n'avait pas de licence et lui a conseillé de faire preuve de prudence.


Reportage cryptopolitain de Jai Hamid

Sujets tagués dans cet article : | | | |

Avertissement : Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous recommandons vivement de faire tron dent et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Le créateur de la pièce DJT exposé pour délit d'initié et lien avec Trump
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan