Chargement...

Les compétences de pensée critique sont cruciales dans un monde axé sur l'IA, déclare le PDG d'IBM

Dans cet article :

  • Les capacités de pensée critique sont essentielles à la résilience professionnelle dans un monde axé sur l’IA.
  • Le PDG d'IBM estime que seulement 6 % des emplois sont menacés par l'IA, mettant l'accent sur les opportunités de reconversion.
  • L’IA présente un double défi : les menaces à la sécurité nationale et les risques de désinformation.

Dans une récente interview accordée au Sunday Times de Londres, le PDG d'IBM, Arvind Krishna, a souligné l'importance de développer des compétences de pensée critique comme clé pour pérenniser sa carrière dans un monde de plus en plus axé sur l'IA. Les idées de Krishna mettent en lumière l'évolution du paysage de l'emploi et l'impact potentiel de l'intelligence artificielle sur diverses industries.

Les conseils de Krishna aux personnes cherchant à prolonger leur carrière à l’ère de l’IA sont centrés sur le développement des capacités de pensée critique. Il affirme que des matières telles que la psychologie, l’ingénierie et l’histoire jouent un rôle central en aidant les individus à s’adapter à des circonstances changeantes et imprévisibles. Selon lui, ces disciplines confèrent aux individus la capacité de relever des défis complexes, favorisant ainsi la résilience dans un marché du travail en évolution rapide.

L'impact de l'IA sur la main-d'œuvre

Contrairement à la crainte largement répandue selon laquelle l’IA déplacerait une partie importante de la main-d’œuvre, Krishna propose une perspective plus optimiste. Il prédit que seulement 6 % de la population active risque de perdre son emploi à cause de l’IA. Ce pourcentage relativement faible, selon Krishna, souligne le potentiel de reconversion et de perfectionnement en réponse à l'évolution des demandes d'emploi.

Krishna conteste en outre l'idée selon laquelle recycler ces 6 % est une tâche insurmontable. Il plaide pour un changement d'orientation vers des professions telles que la santé, les soins aux personnes âgées, l'éducation, l'informatique et la cybersécurité, où il existe une demande croissante de travailleurs qualifiés. Cette demande, affirme-t-il, dépasse de loin les pertes d’emplois potentielles causées par l’automatisation de l’IA.

La réponse d'IBM aux progrès de l'IA

IBM, leader de la technologie de l'IA, n'est pas resté inactif face aux progrès de l'IA. Plus tôt cette année, l’entreprise a fait la une des journaux en suspendant temporairement l’embauche de 7 800 employés dans des postes qui pourraient être remplacés par l’IA. Ces rôles existaient principalement au sein des départements non en contact avec les clients, y compris les ressources humaines. Bien que le personnel actuel ne soit pas menacé de licenciement, Krishna prévoit que jusqu'à 30 % de ces postes seront automatisés au cours des cinq prochaines années.

Les implications de l’IA sur le marché du travail restent un sujet de débat. Certains analystes, comme ceux de Goldman Sachs, ont mis en garde contre des perturbations potentielles, l’IA pouvant avoir un impact sur 300 millions d’emplois à temps plein dans le monde. Cependant, d’autres considèrent l’IA comme un catalyseur d’innovation qui, à terme, générera davantage d’opportunités d’emploi. Goldman Sachs a même avancé que l’IA pourrait augmenter le PIB mondial de 7 % sur une décennie.

Mis à part la position de Krishna sur la suppression des emplois liés à l’IA, il reconnaît des préoccupations légitimes concernant les implications plus larges de l’IA. Il dent la sécurité nationale et la désinformation comme deux menaces importantes associées à la technologie de l’IA. L’utilisation abusive de l’IA pour des actes de terrorisme, des attaques contre les infrastructures et des cyberattaques présente des dangers réels et urgents. De plus, les campagnes de désinformation tirant parti de l’IA peuvent potentiellement saper les processus démocratiques, une préoccupation partagée par de nombreux experts.

En réponse à ces préoccupations, IBM prend des mesures proactives pour relever les défis posés par l'IA. La société envoie une délégation au premier sommet mondial sur la sécurité de l'IA, qui se tiendra près de Londres, à Bletchley Park. L'objectif principal du sommet est de trouver des moyens d'atténuer les risques associés à l'IA grâce à la coopération internationale.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Anthropique
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan