Chargement...

Crypto-monnaie au Nigeria : se libérer des idées fausses et embrasser l’avenir

NigeriaNigeria

Contenu

Lien de partage:

Dans cet article :

La crypto-monnaie est souvent considérée comme une arnaque en raison de la représentation médiatique. Cela ignore son potentiel d’utilisation responsable et d’adoption par le grand public.

Malgré les défis, le potentiel d’inclusion financière et d’autonomie du Bitcoin continue d’ trac les gens du monde entier.

La perception publique de la crypto-monnaie dans la société nigériane contemporaine et ailleurs souffre souvent des dangers d’un discours unique. Les médias confondent souvent les crypto-monnaies avec les stratagèmes de Ponzi et décrivent les traders de crypto comme des joueurs téméraires, voire des fraudeurs.  

Bien que les crypto-monnaies soient confrontées à des défis et à des inquiétudes concernant les escroqueries, ces perceptions sont souvent alimentées par des demi-vérités et nécessitent une approche plus nuancée. En outre, ils découlent d’un déni grossier du potentiel d’utilisation responsable de la crypto-monnaie.  

Cependant, alors que des développements récents tels que l’approbation de l’ETF Bitcoin aux États-Unis et l’intérêt institutionnel croissant pour les actifs numériques soulignent son potentiel d’adoption par le grand public, il est important d’éduquer le public nigérian sur la crypto-monnaie et son potentiel d’adoption responsable.

Si vous souhaitez comprendre le monde des crypto-monnaies en 2024, commencer par Bitcoin est tout à fait logique. Lancé en 2009 lors de la crise financière mondiale, Bitcoin a été la première expérience réussie de « monnaie numérique », inventée par Satoshi Nakamoto, un personnage mystérieux dont l’ dent n’a cessé d’alimenter la spéculation.

Sa principale innovation : permettre aux individus d'échanger directement de la valeur (de l'argent) sans recourir à des intermédiaires comme les banques ou les gouvernements. Cette technologie peer-to-peer (P2P) a déclenché une révolution dans la pensée financière et a donné naissance à une toute nouvelle classe d’actifs : les crypto-monnaies.

Bitcoin est la première monnaie numérique ou cryptographique au monde, inviolable, transparente et en quantité limitée. En créant Bitcoin , Satoshi a pu résoudre le problème de la double dépense, que les tentatives précédentes de création de monnaie numérique n'avaient pas réussi à résoudre, et ce faisant, il est devenu totalement impossible de dépenser à nouveau bitcoin . De plus, en plafonnant l’offre de Bitcoin à 21 millions, Satoshi a limité son offre de sorte qu’à mesure que la demande augmente, la valeur augmente.

Bitcoin est devenu un succès instantané en raison de sa technologie sous-jacente (Blockchain) et à mesure que les gens ont commencé à découvrir sa valeur monétaire. Le succès du Bitcoin a donné naissance à une nouvelle génération de monnaie numérique à commencer par Ethereum (ETHER). Ce qui a rapidement suivi a été un rallye sauvage vers Bitcoin et d’autres crypto-monnaies similaires développées en utilisant le type de technologie qui a permis à Satoshi Nakamoto d’inventer Bitcoin il y a quinze ans.  

À mesure que Bitcoin et les crypto-monnaies gagnaient en popularité et que de plus en plus de gens les considéraient comme des actifs numériques non réglementés, toutes sortes de criminels du monde financier ont commencé à les exploiter à des fins néfastes telles que le blanchiment d'argent, le phishing, le chantage, etc. les crimes cryptographiques qui ont continué à parsemer le paysage cryptographique jusqu’à ce jour. 

Bitcoin et les crypto-monnaies peuvent être classés comme actifs numériques. Alors qu’ils continuent de façonner le monde financier, des pays comme le Nigéria bénéficieront de leur légalisation des manières suivantes :

REVENU 

Bitcoin et les crypto-monnaies peuvent renforcer l'économie d'un pays en créant une base génératrice de revenus. Cela est particulièrement vrai pour les économies en développement qui cherchent des moyens de développer leur économie. Des pays (Inde, Afrique du Sud, Royaume-Uni, etc.) du monde entier ont élaboré un cadre fiscal pour réglementer les transactions sur les actifs numériques. Le Nigeria, par exemple, compte des millions de commerçants de crypto et se classe comme le plus grand marché de crypto en Afrique. Un bon cadre politique qui permet aux échanges cryptographiques comme Binance et KuCoin de fonctionner dans le pays peut ouvrir l'accès à de nouvelles recettes provenant des impôts versés dans les caisses du gouvernement.  

CAPITAUX ÉTRANGERS 

Récemment, le Solid Minerals Development Funds du Nigeria a signé un accord de partenariat avec une société de conseil en actifs numériques basée à Dubaï, Agile Dynamics Tech, pour explorer une potentielle tokenisation des actifs corporels du Nigeria (c'est-à-dire les ressources minérales). Dans le monde des crypto-monnaies, la tokenisation des actifs du monde réel (RWA) devient de plus en plus un point central, avec des pays comme les Émirats arabes unis, les États-Unis, le Royaume-Uni, etc.   

La tokenisation est le processus de décomposition de la propriété d'un actif en parties investissables, permettant à des millions d'investisseurs de posséder des actifs fractionnés. La tokenisation peut aider un pays comme le Nigeria à trac des capitaux étrangers. Alors que la concurrence pour les IDE devient plus difficile, la tokenisation des actifs du monde réel est devenue une opportunité potentielle à la portée de chaque pays.  

L'INCLUSION FINANCIÈRE

Bitcoin est une révolution financière malgré sa forte volatilité. Dans un monde où des milliards de personnes ne sont pas bancarisées, Bitcoin témoigne de l’inclusion financière. Avec un téléphone et un accès à Internet, presque tout le monde peut posséder et échanger des crypto-monnaies.  

EMBALLER

Bitcoin est un actif volatil. Malgré cette lacune, il a éclipsé l’or en tant que réserve de valeur la plus sûre au monde. Les ETF Bitcoin ont atterri et les investisseurs de Wall Street comme BlackRock, Grayscale, MicroStrategy, etc. y investissent des milliards de dollars. Dans un avenir proche, les fonds de pension disposeront d’ETF Bitcoin et des millions d’investisseurs traditionnels pourront investir dans bitcoin de manière réglementée.  

Les défis rencontrés par Bitcoin demeurent, les obstacles à l'adoption, la volatilité et les criminels qui y ont accès. Mais sa promesse durable d’instaurer l’inclusion financière et l’autonomie est le cri de ralliement fondamental qui continue d’attirer des millions de personnes à travers le monde.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Polkadot a dépensé 37 millions de dollars en marketing – Cela n'en valait PAS la peine
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan