Chargement...

L’incertitude réglementaire freine considérablement l’adoption de la cryptographie – vrai ou faux ?

Dans le monde en constante évolution des crypto-monnaies et blockchain , les cadres réglementaires en matière de cryptographie sont devenus un sujet brûlant. Alors que les monnaies numériques se taillent une place sur les marchés financiers et offrent de nouvelles opportunités de commerce et d’investissement, les régulateurs sont confrontés au défi de favoriser la croissance sans compromettre la protection des consommateurs et des investisseurs. Ce guide plonge dans les subtilités de la réglementation de la blockchain, les complexités de la classification, les pièges potentiels d'une réglementation excessive et le futur paysage de l'adoption de la cryptographie face aux défis réglementaires mondiaux.

Blockchain et le dilemme réglementaire

De nombreux dirigeants d’entreprise et responsables informatiques de haut niveau estiment que la confusion des réglementations constitue le principal obstacle qui empêche davantage d’entreprises d’utiliser la technologie blockchain.

Il a été révélé par une enquête d'Ernst & Young (EY) impliquant 83 professionnels de premier plan de différents secteurs que 61 % d'entre eux estiment que des règles délicates ralentissent l'utilisation de la blockchain ; 51 % ont mentionné les difficultés liées à la fusion de la blockchain avec les anciens systèmes technologiques ; et près de la moitié, soit 49 %, estiment qu'il existe une confusion générale quant à ce que la blockchain peut réellement faire.

Paul Brody d'EY a souligné que ces défis réglementaires affectent principalement les blockchains publiques, auxquelles tout le monde peut adhérer et où de grandes sommes d'argent ou d'actifs sont déplacées.

D’un autre côté, les blockchains privées, qui sont généralement utilisées pour trac les marchandises dans les chaînes d’approvisionnement, ne traitent pas directement autant d’argent. Puisqu’ils sont contrôlés et impliquent moins de personnes, ils ne seront probablement pas confrontés à autant de problèmes réglementaires.

Partout dans le monde, les autorités tentent de comprendre comment gérer la blockchain et les monnaies numériques qu’elle prend en charge. Par exemple, une monnaie numérique appelée Ether est actuellement examinée par la Securities and Exchange Commission des États-Unis pour décider si elle ressemble davantage à une action ou à un produit de base.

De grands pays comme la Chine, les États-Unis et certains pays européens réfléchissent également à la manière de fixer des règles pour la blockchain.

Gerry Stegmaier, un expert juridique de Reed Smith, a souligné l'ironie de la blockchain. L'une de ses meilleures caractéristiques est qu'il offre un enregistrement permanent qui ne peut pas être modifié, ce qui renforce la confiance. Mais cette fonctionnalité pourrait poser problème en matière de législation, notamment en matière de protection des données.

Il a mentionné que ce n'est pas parce que les données de la blockchain ne peuvent pas être supprimées qu'elles devraient être exemptées des lois sur la protection des données. De tels arguments n’ont pas été très convaincants pour ceux qui fixent les règles.

Les personnes ayant participé à l’enquête d’EY estiment que les États-Unis seront le leader de l’utilisation de la blockchain dans les années à venir. Parmi tous les dent , 28 % pensent que les États-Unis seront en tête du peloton. La Chine devrait suivre de près en deuxième position avec 18 %. Le Japon et le Royaume-Uni connaissent leurs propres hausses attendues, de 13 % et 12 % respectivement, devant les autres pays inclus dans l'enquête.

Les entreprises ne restent pas simplement à l’écart ; ils essaient activement d'intégrer la blockchain à leurs opérations. Ils veulent profiter de ce que la technologie a à offrir. L'enquête a montré que 60 % d'entre eux pensent que des secteurs tels que la banque et les services professionnels seront les premiers à montrer des progrès significatifs grâce à la blockchain dans un avenir proche.

Avons-nous vraiment besoin d’une réglementation ? 

L’intersection des crypto-monnaies avec le marché financier au sens large soulève une question pertinente : existe-t-il un véritable besoin de réglementation et, si oui, quel pourrait être son impact ?

Arguments en faveur de la réglementation de la cryptographie

Les partisans soutiennent que la réglementation est primordiale pour la croissance durable du monde de la cryptographie. Voici les principales raisons qu’ils citent :

Protéger l'investisseur

L’analogie de Gary Gensler entre le domaine crypto et le « Far West » n’est pas sans fondement. Le secteur est criblé de fraudes potentielles et les réglementations existantes offrent peu de protection contre les manipulations de marché ou les transactions internes. De plus, les risques imprévus dans le secteur peuvent être importants. Lorsqu’on envisage d’investir dans des plateformes de cryptographie génératrices d’intérêts, comment peut-on garantir la sécurité de ses fonds ? Quelles mesures sont en place si la plateforme fait face à une faille de sécurité ou à une faillite ? La réglementation peut répondre à ces préoccupations.

Combattre les méfaits financiers

La nature cachée des transactions en cryptomonnaies peut être utilisée à des fins illégales, comme le blanchiment d’argent. Il existe des inquiétudes concernant les monnaies numériques, en particulier si elles sont potentiellement utilisées pour financer des activités extrémistes ou transférer des fonds mal acquis. Par conséquent, de nombreux échanges cryptographiques importants ont adopté des pratiques de connaissance du client (KYC), exigeant que les utilisateurs fournissent des données personnelles avant la création d'un compte ou le dépôt de fonds. Pourtant, plusieurs bourses fonctionnent sans KYC, permettant des transactions anonymes.

Implications sur la scène économique au sens large

Les Stablecoins – monnaies numériques liées à des actifs comme l’or ou le dollar américain – posent un défi unique. Les pièces stables garanties par des garanties fiduciaires, qui sont ancrées dans les monnaies traditionnelles, sont particulièrement alarmantes. Idéalement, ceux-ci devraient être adossés de manière équivalente à des actifs en réserve pour garantir la liquidité. Pourtant, ce n’est pas toujours la pratique. Tether (USDT), l'un des principaux stablecoins, adosse partiellement ses jetons avec des instruments de dette à court terme. Une demande brutale de retraits pourrait non seulement mettre les investisseurs en danger, mais également déstabiliser le secteur plus large du crédit à court terme.

Réaliser le véritable potentiel de l’industrie de la cryptographie

Bien que l’acceptation de la cryptographie se soit développée au fil du temps, elle n’a pas atteint son apogée. Selon une étude Gemini, seulement 14 % des citoyens américains possèdent une crypto-monnaie. Les cadres réglementaires qui donnent la priorité aux investisseurs individuels pourraient persuader davantage de particuliers de se lancer dans les investissements cryptographiques.

En outre, la clarté de la réglementation pourrait renforcer la confiance des investisseurs institutionnels soumis à des normes de conformité rigoureuses. Un établissement impliqué dans des actifs de cryptomonnaie liés à des actes illégaux pourrait se retrouver légalement dans une situation délicate. En l’absence de directives transparentes, assurer la sécurité des activités de cryptomonnaie reste un défi, posant un obstacle important à la croissance potentielle.

Arguments contre la réglementation de la cryptographie

Voici un aperçu des positions communes adoptées par ceux qui s'opposent aux interventions réglementaires dans l'espace crypto.

Préservation de l'essence de la crypto-monnaie

À la base, la crypto-monnaie défend le principe de décentralisation, qui vise à éliminer les intermédiaires financiers tels que les grandes banques et les organismes gouvernementaux. Il offre une autonomie, permettant aux individus de gérer leurs finances à l’abri des regards indiscrets tout en diminuant l’influence des grandes institutions financières. La réglementation d’application semble contredire ce principe fondamental.

Étouffement de l’innovation

L’essor fulgurant de l’industrie de la cryptographie est attribué, en partie, au potentiel révolutionnaire de la blockchain pour révolutionner plusieurs secteurs, notamment le domaine financier. La conception décentralisée de ces entreprises se traduit souvent par une réduction des coûts initiaux car il n'est pas impératif d'établir des systèmes et des fondations centralisés. De plus, les mécanismes agiles de collecte de fonds ont été une aubaine. Les entités de crypto-monnaie peuvent rapidement amasser des fonds, contournant les réglementations complexes sur les valeurs mobilières, permettant aux investisseurs particuliers d'accéder à des opportunités auparavant hors de leur portée.

L'industrie sera concentrée dans d'autres pays

Compte tenu du caractère international du domaine de la cryptographie, on craint que des réglementations américaines rigoureuses ne poussent l'industrie vers des pays ayant des positions cryptographiques plus favorables. Ce changement potentiel pourrait avoir deux répercussions importantes :

Les États-Unis pourraient renoncer à la manne économique liée à ce secteur en plein essor. Des régions comme Miami et la Californie courtisent de manière proactive les afflux financiers et les perspectives d’emploi liées au fait de devenir des épicentres cryptographiques.

Si le secteur se délocalise au-delà des côtes américaines, établir des garanties pour les investisseurs devient un formidable défi. Une approche locale plutôt qu’internationale pourrait être plus efficace.

Les prix des cryptomonnaies peuvent baisser

Bien qu'une interdiction complète de la cryptographie aux États-Unis, semblable à celle de la Chine, semble improbable, des réglementations plus strictes pourraient faire baisser les prix dans l'intervalle, en grande partie en raison de l'appréhension répandue concernant les mesures réglementaires. La simple spéculation sur des mesures réglementaires importantes peut entraîner une baisse de la valeur des crypto-monnaies.

Il est toutefois essentiel de noter que certains experts du secteur estiment que la réglementation pourrait stimuler les prix à long terme. Ils postulent que malgré la disparition temporaire de tout financement illicite, un afflux de grands bailleurs de fonds institutionnels pourrait plus que compenser. De plus, des réglementations qui favorisent la confiance et renforcent la protection des investisseurs pourraient catalyser une nouvelle expansion du secteur.

En fin de compte, l’essence et l’application de toute réglementation à venir sur les cryptomonnaies sont cruciales. Des réglementations autoritaires qui restreignent excessivement les efforts légitimes pourraient s’avérer contre-productives. Cependant, des mesures réglementaires judicieuses ciblant les entités malveillantes pourraient ouvrir la voie à de véritables projets.

L’incertitude réglementaire est-elle responsable du retard dans l’adoption ? 

La blockchain, la technologie derrière Bitcoin , a fait la une des journaux pour la première fois dans le monde de la finance. Depuis, il fait tourner les têtes dans le domaine des services d'expédition et de livraison. Pendant ce temps, les entreprises, de l’assurance au commerce, recherchent des conseils d’experts sur la manière de bénéficier de cette technologie révolutionnaire ou de se protéger contre sa puissante influence.

PwC, un cabinet de conseil de premier plan, a mené une étude qui a révélé que les principaux obstacles pour les entreprises utilisant la blockchain sont le manque de clarté des règles qui l'entourent et les problèmes de confiance.

Près de la moitié des personnes interrogées (48 %) ont déclaré que l’incertitude concernant les règles de la blockchain était l’une de leurs principales préoccupations. 27 % pensent que c’est leur plus grande préoccupation, car ils ne savent pas si les règles changeantes de la blockchain pourraient avoir un impact sur son utilité. D’un autre côté, 45 % estiment qu’instaurer la confiance dans la blockchain constitue un défi de taille, même si les entreprises elles-mêmes peuvent y travailler. Une personne sur quatre a déclaré que ce problème de confiance était son principal obstacle.

Steve Davies de PwC a commenté ces conclusions, affirmant que même si la blockchain est censée être une question de confiance, les entreprises sont confrontées à des problèmes de confiance à chaque étape. Il a mentionné que la blockchain n’est pas seulement un projet technologique ; il s'agit de changer la façon dont les entreprises fonctionnent. Pour que les entreprises puissent réellement bénéficier de la blockchain, elles ont besoin d’un objectif clair et d’un soutien adapté.

Les défis de l'adoption de la cryptographie

Dans n’importe quel secteur, les règles en vigueur ont leurs avantages et leurs inconvénients, et dans le monde des actifs cryptographiques, ce n’est pas différent. Les régulateurs ont la tâche complexe de soutenir la croissance du secteur tout en garantissant la protection des consommateurs et des investisseurs. Cet équilibre est souvent difficile à atteindre.

Classification

Un obstacle important pour ceux qui fixent les règles est la compréhension et defi des cryptomonnaies. Nées des progrès de la technologie numérique, ces monnaies numériques offrent de nouvelles opportunités de commerce, d’investissement et de transactions. Leur caractère évolutif et innovant rend difficile leur cernage et leur defi . Le marché en constante évolution remet encore davantage en question les efforts de réglementation, laissant potentiellement certains domaines sans réponse.

Bien que beaucoup tentent d’assimiler les actifs cryptographiques aux formes d’argent traditionnelles, des recherches menées par des institutions comme le Parlement européen ont montré qu’ils ne sont pas encore largement acceptés comme paiements standard.

De nombreux experts considèrent désormais les cryptomonnaies comme un nouveau type d’investissement, notamment celles qui se comportent comme des titres traditionnels. Pour la plupart, ces actifs numériques sont considérés comme des investissements précieux, compte tenu de leur valeur inhérente et des avantages qu’ils apportent.

Réglementation excessive

La surréglementation est une autre préoccupation. Si les règles sont trop strictes, elles pourraient stopper l’innovation dans le monde de la cryptographie. L’augmentation notable de la valeur d’actifs comme Bitcoin a révolutionné la manière dont les nouvelles entreprises collectent des fonds. Par conséquent, les réglementations doivent être élaborées avec soin, garantissant que même les startups ont la possibilité d’obtenir des financements auprès d’un large éventail d’investisseurs.

Où vont les crypto-monnaies ?

Même avec les interventions gouvernementales et réglementaires, la croissance des crypto-monnaies reste tron . Cependant, la réticence des régulateurs crée un climat d’incertitude, susceptible de dissuader une partie des investisseurs potentiels. Il est essentiel d’envisager et de mettre en œuvre des solutions réglementaires avant-gardistes. De tels efforts devraient impliquer à la fois le gouvernement et les dirigeants de l’industrie pour créer des réglementations empêchant les escroqueries et la propagation de monnaies numériques contrefaites. Dans le même temps, des mesures de sécurité tron devraient être mises en place pour protéger les investisseurs.

Dans un avenir prévisible, l’importance des actifs cryptographiques ne va nulle part. À mesure que leur valeur continue de grimper, ils trac davantage d’investisseurs et de particuliers à l’esprit d’affaires. La responsabilité des régulateurs est immense ; ils doivent apporter sécurité et clarté sans entraver le flux naturel du marché.

Conclusion

Alors que le monde continue d’exploiter le potentiel de transformation des actifs cryptographiques et de la blockchain, la danse entre ces innovations et les organismes de réglementation devient de plus en plus complexe. Trouver le bon équilibre est primordial ; nous avons besoin de réglementations qui soutiennent la croissance, protègent les consommateurs et favorisent la confiance. La responsabilité incombe non seulement aux régulateurs, mais également aux leaders et parties prenantes du secteur, de collaborer et d’ouvrir la voie à un marché de la cryptographie sécurisé, transparent et prospère.

FAQ

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie exactement ?

La crypto-monnaie est une forme de monnaie numérique ou virtuelle qui utilise la cryptographie à des fins de sécurité et fonctionne dent d'une autorité centrale.

Pourquoi la réglementation des actifs cryptographiques est-elle un défi important ?

En raison de leur nature innovante, de l’évolution rapide du marché et de la combinaison d’attributs de différents actifs traditionnels, les actifs cryptographiques présentent des défis uniques en matière de classification et de réglementation.

Toutes les crypto-monnaies sont-elles considérées comme légales dans le monde entier ?

Non, le statut juridique des crypto-monnaies varie d’un pays à l’autre, certains l’adoptant et d’autres interdisant ou restreignant son utilisation.

Qu'est-ce que la blockchain en termes simples ?

La blockchain est un registre numérique décentralisé dans lequel les transactions sont enregistrées chronologiquement et de manière sécurisée sur plusieurs ordinateurs.

Pourquoi la confiance est-elle une préoccupation majeure dans le monde de la blockchain ?

La blockchain est censée être transparente et immuable, mais des problèmes de confiance surviennent en raison d'activités frauduleuses potentielles, d'escroqueries et du manque de compréhension des utilisateurs.

La blockchain et Bitcoin sont-ils la même chose ?

Non, Bitcoin est un type de crypto-monnaie, tandis que la blockchain est la technologie sous-jacente qui alimente Bitcoin et d’autres monnaies numériques.

La blockchain peut-elle être utilisée en dehors du secteur financier ?

Absolument. La blockchain a des applications dans divers secteurs tels que la chaîne d'approvisionnement, la santé, l'immobilier, etc.

La valeur des cryptomonnaies est-elle stable ?

Les valeurs des crypto-monnaies peuvent être très volatiles, soumises à la demande du marché, aux nouvelles réglementaires, aux progrès technologiques et à d'autres facteurs.

Pourquoi la sur-réglementation est-elle une préoccupation pour le monde de la cryptographie ?

Une réglementation excessive pourrait étouffer l’innovation et entraver la croissance du secteur, rendant plus difficile la prospérité des startups et des nouveaux entrants.

Toutes les blockchains fonctionnent-elles publiquement ?

Non, il existe à la fois des blockchains publiques, auxquelles tout le monde peut participer, et des blockchains privées, qui restreignent l'accès à certains utilisateurs ou organisations.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan