Chargement...

De la libération à la surveillance : comment la transparence du Web3 alimente le contrôle

De la libération à la surveillance : comment la transparence du Web3 alimente le contrôle

Contenu

Lien de partage:

TL; DR

  • La transparence de la blockchain, autrefois considérée comme une fonctionnalité, est désormais un bug de confidentialité dans Web3.
  • Les spécialistes du marketing exploitent les données en chaîne, y compris les informations financières sensibles, pour obtenir des informations et des publicités.
  • Sans résoudre ce problème de transparence, le Web3 ne se généralisera pas.

Le passage du Web3, d'un phare de libération à un instrument potentiel de surveillance, marque un tournant dans le récit numérique que beaucoup n'avaient pas prévu. En fin de compte, cela dépend de la transparence de blockchain . Au début, cette transparence était considérée comme un avantage, mais c'est désormais un problème car elle permet à tout le monde de voir les informations financières les plus privées des utilisateurs. Cela a conduit à une discussion sur la question de savoir si la liberté qui accompagne la décentralisation est même nécessaire pour garantir la sécurité des transactions en chaîne.

Ces dernières années ont vu l’essor de nombreux outils marketing blockchain. Ces innovations permettent aux spécialistes du marketing et aux vendeurs d'exploiter le flux de données en chaîne, offrant ainsi des informations sur le comportement des utilisateurs et facilitant la publicité ciblée. Contrairement à avant, l'analyse s'étend désormais au-delà des simples données comportementales pour inclure les informations financières les plus dent des individus. Le consensus grandit selon lequel, sans résoudre ce dilemme de transparence, l'adoption généralisée du Web3 reste un objectif insaisissable.

La blockchain et le Web3 sont apparus comme un sanctuaire du contrôle centralisé des données, la transparence garantissant que les entités centralisées ne puissent pas monopoliser les informations personnelles. Cependant, l’explosion d’intérêt pour le Web3 et les NFT en 2020 a modifié les perceptions, considérant l’accès illimité aux données comme une amélioration significative par rapport à la collecte de données traditionnelle par les grandes entreprises. Malgré l'opinion optimiste selon laquelle la transparence pourrait permettre aux utilisateurs de capitaliser sur leurs données, la réalité est que le libre accès n'équivaut pas au contrôle ou à la propriété effective de ses informations.

En effet, le flux transparent et débridé des données au sein du Web3 n’a pas empêché leur appropriation. Diverses entités ont exploité la disponibilité de ces données pour mener des analyses sophistiquées du comportement en chaîne, réalisant ainsi des bénéfices en élucidant les habitudes des participants au Web3. Cet afflux de données, provenant d’innombrables transactions et activités de portefeuille, est devenu un trésor pour ceux qui ont le sens de l’interpréter. Par conséquent, les pratiques de profilage et de publicité ciblée, autrefois confinées au domaine du Web2, ont migré de manière transparente vers l’écosystème Web3.

Des plateformes telles que Nansen et Addressable illustrent cette tendance, offrant des services qui compilent des données sur les transactions et la propriété des actifs. Ces informations sont ensuite utilisées pour analyser le comportement des consommateurs, dent les tendances dominantes et élaborer des profils clients détaillés pour des campagnes marketing ciblées. Alors que les défenseurs de la vie privée plaident en faveur d’une confidentialité absolue pour protéger les utilisateurs, cette position néglige les nécessités pratiques. Les utilisateurs doivent occasionnellement divulguer leurs données en chaîne pour des raisons de conformité réglementaire ou pour authentifier les transactions et la détention d'actifs. Une approche globale de la confidentialité, dépourvue de cryptage sélectif, rendrait impossible la vérification de la légitimité des fonds et de leur origine, ce qui entraînerait des sanctions gouvernementales contre certaines solutions centrées sur la confidentialité.

Parallèlement, certains utilisateurs souhaitent afficher publiquement certains actifs, comme les NFT, sans exposer l’intégralité de leur portefeuille de crypto-monnaies. L'analyse des avoirs et des modèles de transactions d'un groupe de de NFT peut produire des profils d'utilisateurs étonnamment précis, mûrs pour une publicité ciblée. Ce scénario souligne la nécessité d’un changement de paradigme vers un modèle de propriété des données, accordant aux utilisateurs un contrôle sans équivoque sur leurs données : ce qui est partagé, avec qui et dans quelles conditions.

Vitalik Buterin , en abordant ce problème de transparence, a proposé une voie visant à concilier la confidentialité de la blockchain avec les exigences réglementaires. Son plaidoyer en faveur d'un modèle de transparence sélectif met en évidence les ajustements technologiques et philosophiques nécessaires pour que Web3 puisse remplir sa promesse initiale sans compromettre la sécurité.

La technologie et les solutions nécessaires à cette transition sont déjà à portée de main. Il ne reste plus qu'à la communauté Web3 d'adopter un nouvel état d'esprit, reconnaissant les pièges d'une transparence incontrôlée. La trajectoire actuelle de la transparence de la blockchain place Web3 sur le point de devenir l’outil même de surveillance qu’il a été conçu pour démanteler. Cette préoccupation croissante est amplifiée à mesure que de plus en plus d’individus associent leurs adresses de portefeuille à des profils de réseaux sociaux, participant ainsi involontairement à un système qui marchandise leurs activités blockchain.

Éduquer la communauté Web3 sur les dangers liés à l’exposition de toutes ses données est crucial. Dans un monde décentralisé, la prise de conscience et le changement doivent provenir du niveau local, permettant aux individus de protéger leurs transactions contre l'exploitation.

Avis de non-responsabilité :  les informations fournies ne constituent pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous recommandons vivement de faire tron dent et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Jaï Hamid

Jai Hamid est un écrivain passionné qui s'intéresse vivement à la technologie blockchain, à l'économie mondiale et à la littérature. Elle consacre la majeure partie de son temps à explorer le potentiel de transformation de la cryptographie et la dynamique des tendances économiques mondiales.

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

trous de ver
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan