Chargement...

Les antibiotiques conçus par l'IA contre-attaquent les bactéries résistantes aux médicaments

TL; DR

  • Des chercheurs de Stanford et de l’Université McMaster ont mis au point une approche révolutionnaire basée sur l’IA pour développer de nouveaux antibiotiques ciblant les bactéries résistantes aux médicaments, notamment Acinetobacter baumannii.
  • Grâce à leur plateforme innovante SyntheMol, l'équipe a synthétisé et testé six molécules structurellement uniques, présentant une activité antibactérienne prometteuse contre un spectre d'agents pathogènes, notamment A. baumannii, E. coli et K. pneumoniae.
  • Bien qu’il s’agisse d’une avancée significative dans la découverte d’antibiotiques, il reste des défis à relever pour perfectionner ces antibiotiques conçus par l’IA en vue d’un usage clinique, soulignant ainsi la lutte en cours contre la résistance aux antimicrobiens.

Dans le cadre d’une initiative révolutionnaire destinée à révolutionner la lutte contre les bactéries résistantes aux médicaments, des chercheurs de l’Université Stanford et de l’Université McMaster ont exploité la puissance de l’intelligence artificielle (IA) pour concevoir une nouvelle génération d’antibiotiques issus de l’IA. Utilisant des algorithmes d’IA de pointe, l’équipe a développé une plateforme pionnière, baptisée SyntheMol, pour lutter contre la menace sanitaire mondiale urgente posée par la résistance aux antimicrobiens. Leur approche révolutionnaire est prometteuse pour répondre au besoin urgent d’agents antimicrobiens innovants capables de combattre les agents pathogènes résilients, illustrés par l’implacable Acinetobacter baumannii.

Combattre les agents pathogènes ESKAPE

La menace croissante de la résistance aux antibiotiques pèse lourd sur la médecine moderne, alimentant une recherche urgente de nouvelles interventions thérapeutiques. Alors que les infections pharmacorésistantes font environ 4,95 millions de morts chaque année et que les projections prévoient une augmentation vertigineuse de 10 millions de décès d’ici 2050, l’impératif de réduire la résistance aux antimicrobiens n’a jamais été aussi pressant.  

Parmi les redoutables adversaires en première ligne de cette bataille figurent les agents pathogènes ESKAPE, un groupe de six espèces bactériennes connues pour leur récalcitrance aux traitements existants. La principale d’entre elles est Acinetobacter baumannii, une redoutable bactérie Gram-négative qui pose un formidable défi en milieu clinique, maniant des mécanismes de résistance qui défient les antibiotiques conventionnels.  

Armé d'un arsenal de tactiques d'évasion, A. baumannii impose un lourd tribut, précipitant des affections potentiellement mortelles telles que la pneumonie, la méningite et l'infection des plaies. Face à l’insuffisance des options thérapeutiques actuelles, la course au développement de nouveaux antibiotiques capables de neutraliser cet ennemi résilient a pris une importance cruciale.

Révolutionner la découverte des antibiotiques grâce à des outils basés sur l'IA

Dans la quête de solutions antimicrobiennes innovantes, l’intelligence artificielle est devenue un allié puissant, offrant un changement de paradigme dans les méthodologies de découverte de médicaments. Les approches traditionnelles, qui s'appuient sur des modèles de prédiction des propriétés, ont permis des progrès progressifs dans l' dent de candidats médicaments potentiels. Cependant, leurs limites inhérentes à l’exploration de vastes espaces chimiques ont empêché la découverte de molécules véritablement nouvelles.  

Entrez dans les modèles d’IA générative, une technologie transformatrice qui évite les contraintes des méthodologies conventionnelles en construisant des structures moléculaires entièrement nouvelles. SyntheMol, une plateforme ingénieuse conçue par Kyle Swanson de l'Université Stanford et Gary Liu de l'Université McMaster, est à la pointe de cette frontière de la découverte de médicaments basée sur l'IA. En tirant parti d’une approche hybride mêlant modèles de prédiction de propriétés et IA générative, SyntheMol s’aventure en territoire inexploré, traçant un parcours à travers le royaume labyrinthique de l’espace chimique.  

Grâce à une formation et une conservation méticuleuses, les chercheurs ont rassemblé un vaste référentiel de données moléculaires, permettant à SyntheMol d'explorer près de 30 milliards de molécules dans sa recherche d'agents antibactériens puissants.

SyntheMol – l'avant-garde des antibiotiques créés par l'IA

Sous la direction de Swanson et Liu, SyntheMol a généré une multitude de candidats prometteurs, marquant un tournant décisif dans la découverte des antibiotiques. Du creuset de l’expérimentation virtuelle ont émergé 58 composés structurellement divers, chacun témoignant du potentiel inexploité de la conception moléculaire guidée par l’IA. Parmi celles-ci, six molécules se sont démarquées, démontrant une puissante activité contre A. baumannii et d’autres agents pathogènes récalcitrants.  

Lorsqu'elles sont couplées à des agents perturbateurs de la membrane externe, tels que le SPR 741 ou la colistine, ces molécules ont montré une efficacité à large spectre contre une panoplie d'espèces à Gram négatif, notamment E. coli et K. pneumoniae. Notamment, une molécule, Enamine 40, a présenté une activité contre P. aeruginosa, soulignant encore davantage son potentiel thérapeutique. Cependant, le chemin vers la traduction clinique est semé d’embûches, le principal d’entre eux étant la question de la solubilité aqueuse. Gênée par de mauvais profils de solubilité, seule une fraction des molécules synthétisées a pu subir des tests de toxicité dans des modèles murins, soulignant la nécessité d'un raffinement supplémentaire.

Alors que le spectre de la résistance aux antimicrobiens se profile, l’émergence d’ antibiotiques issus de l’IA offre une lueur d’espoir dans la lutte de longue trac contre les bactéries résistantes aux médicaments. Pourtant, au milieu de l’euphorie des avancées scientifiques, des questions pertinentes subsistent. L'approche innovante de SyntheMol peut-elle être exploitée pour déclencher une nouvelle ère de découverte d'antibiotiques, ou de formidables défis entraveront-ils son chemin vers la réalisation clinique ? Alors que les chercheurs parcourent le terrain inexploré du développement de médicaments basé sur l’IA, la quête de nouveaux agents antimicrobiens se poursuit sans relâche, soulignant l’impératif de l’innovation pour protéger la santé publique contre la menace croissante de la résistance aux antimicrobiens.

Clause de non-responsabilité. Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com décline toute responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Aamir Cheikh

Amir est un professionnel des médias, du marketing et du contenu travaillant dans l'industrie numérique. Un vétéran de la production de contenu, Amir est maintenant un partisan enthousiaste de la crypto-monnaie, un analyste et un écrivain.

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Google
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan