Chargement...

Amazon fait face à un important procès antitrust de la part de la FTC et de 17 États, accusés d'étouffer la concurrence

Dans cet article :

  • La FTC poursuit Amazon pour violations des lois antitrust, étouffant la concurrence.
  • Les allégations incluent la manipulation des prix et les restrictions des vendeurs sur Amazon.
  • Amazon conteste ces affirmations, invoquant les avantages pour les consommateurs et l'innovation.

Dans le cadre d'une évolution juridique importante, le géant du commerce électronique Amazon fait désormais face à une action en justice antitrust déposée par la Federal Trade Commission (FTC) devant un tribunal fédéral de Seattle. Aux côtés de la FTC, les procureurs généraux de 17 États américains poursuivent conjointement les allégations selon lesquelles Amazon se serait livré à des pratiques anticoncurrentielles préjudiciables à la fois aux consommateurs et aux vendeurs. Les États impliqués dans cette action en justice comprennent le Connecticut, le Wisconsin, le Delaware, le Michigan, le Maine, le Maryland, le Massachusetts, le Nevada, le Minnesota, le New Jersey, New York, le New Hampshire, le Nouveau-Mexique, l'Oklahoma, l'Oregon, la Pennsylvanie et le Rhode Island. L'objectif du procès n'est pas seulement de tenir Amazon responsable de sa mauvaise conduite présumée, mais également d'obtenir une injonction permanente devant un tribunal fédéral pour mettre un terme à la poursuite de ces pratiques par Amazon.

L'une des principales allégations de la plainte concerne le traitement réservé par Amazon aux vendeurs qui proposent des prix plus bas pour leurs produits en dehors de la plateforme Amazon. Amazon est accusé d'utiliser sa position dominante pour pénaliser ces vendeurs en les repoussant plus bas dans ses résultats de recherche, les rendant ainsi invisibles aux yeux des acheteurs. Cette tactique contraint les vendeurs à maintenir des prix plus élevés sur d’autres plateformes, ce qui entraîne finalement une augmentation des coûts pour les consommateurs sur Internet.

Le procès conteste également l'exigence d'Amazon selon laquelle les vendeurs utilisent ses services de traitement des commandes coûteux pour pouvoir obtenir le badge « Prime » tant convoité sur leurs produits. La FTC affirme que cette exigence augmente considérablement le coût des affaires sur Amazon, les vendeurs payant souvent des frais importants à la plateforme, dont certains estiment qu'ils versent près de la moitié de leurs revenus totaux à Amazon. Cette pratique oblige effectivement les vendeurs à s’appuyer fortement sur Amazon tout en limitant leur capacité à rivaliser ailleurs.

Impact sur les petites entreprises et le choix des consommateurs

La présidente de la FTC, Lina Khan, a souligné la gravité de ces allégations, déclarant que les vendeurs paient à Amazon la somme faramineuse de 1 dollar sur 2. Elle a en outre déclaré que la plainte contenait des allégations détaillées illustrant la manière dont Amazon exploitait son pouvoir de monopole pour s'enrichir aux dépens des consommateurs et des entreprises. Le message de Khan est clair : le procès vise à tenir Amazon pour responsable de pratiques monopolistiques qui portent atteinte aux principes de concurrence libre et loyale.

Les conséquences du comportement anticoncurrentiel présumé d’Amazon sont considérables. Selon la FTC, les consommateurs subissent le plus gros des prix plus élevés des produits en raison de la domination d'Amazon, ce qui entraîne une baisse de la qualité des produits et une abondance de « publicités payantes » dans les résultats de recherche, qui guident les acheteurs vers des produits plus chers et moins pertinents. des produits. De plus, les vendeurs n'ont d'autre choix que de dépendre d'Amazon pour mener leurs activités, car les exigences et les frais stricts de la plateforme créent de formidables obstacles à la concurrence ailleurs.

La défense d'Amazon : favoriser la concurrence ou l'exploitation monopolistique ?

En réponse à ces graves allégations, David Zapolsky, directeur juridique d'Amazon et vice- dent principal des politiques publiques mondiales, a rejeté avec véhémence les affirmations de la FTC. Dans un communiqué, il a affirmé que les pratiques examinées avaient en réalité favorisé la concurrence et l'innovation au sein du secteur de la vente au détail. Zapolsky a soutenu que si la FTC gagnait dans son procès, cela entraînerait une réduction du choix de produits, des prix plus élevés, des livraisons plus lentes et une diminution des opportunités pour les petites entreprises. Selon lui, cela contraste fortement avec les objectifs visés par les lois antitrust.

La bataille juridique entre Amazon et la FTC, accompagnée par une coalition de procureurs généraux des États, marque un moment important dans le débat en cours autour des pratiques des géants de la technologie et de leur impact sur la concurrence sur le marché. À mesure que ce procès se déroulera, il sera sans aucun doute surveillé de près par les observateurs du secteur, les experts juridiques et les décideurs politiques, car son issue pourrait avoir des implications considérables pour l’avenir du commerce électronique et la réglementation des acteurs dominants de l’économie numérique.

Avis de non . Les informations fournies ne sont pas des conseils commerciaux. Cryptopolitan.com n'assume aucune responsabilité pour les investissements effectués sur la base des informations fournies sur cette page. Nous tron vivement dent recherches indépendantes et/ou de consulter un professionnel qualifié avant de prendre toute décision d'investissement.

Lien de partage:

Les plus lus

Chargement des articles les plus lus...

Restez au courant de l'actualité crypto, recevez des mises à jour quotidiennes dans votre boîte de réception

Nouvelles connexes

Soins de santé
cryptopolite
Abonnez-vous à CryptoPolitan